dimanche 10 septembre 2017

Comment élever les enfants les plus heureux du monde?

Aux personnes sans enfant, ce livre peut vous sembler totalement inutile, et pourtant, détrompez-vous. Ce bouquin parle vaguement d’éducation, et ce n’est pas ce sujet que je vais aborder en vous donnant mon avis dessus. Tout ce qui touche à l’éducation des enfants n’a pas sa place ici, et je ne souhaite pas partager sur ce genre de sujet. Mais je me devais de vous parler de ce livre, tout de même, juste pour vous. Pour votre bien-être personnel. Les éditions Lattès me l'ont envoyé, et bien que je ne sois pas super fan des livres sur les enfants (un c'est cool, trop on mélange tout), celui-ci m'a tout de suite plu. 

On entend très souvent, ces derniers temps, que les Danois sont les gens les plus heureux du monde. Leur secret n’en est plus un depuis un moment. Leur mode de vie repose essentiellement sur l’entraide, la bienveillance et le recentrage de soi. Ce livre nous fait nous remettre en question. « Comment suis-je avec les autres ? » — « Que provoque cette phrase sur la personne d’en face ? » Les autrices nous font voir que des fois, sans nous en rendre compte, nous dénigrons les autres. Pourtant, si cette personne agit de la sorte, c’est qu’il doit y avoir une raison. On ne sait pas ce qu’elle vit, et sa réaction est peut-être peu appropriée, mais sommes-nous ceux qui doivent en plus la rabaisser dans nos paroles ?
Depuis cette lecture, je pense beaucoup plus à ce que je dis. Je réfléchis et essaie toujours d’aller vers la bienveillance, ou l’ouverture d’esprit. Je ne suis pas pour trouver des excuses de comportement à tout bout de champ à tout le monde. Mais je me demande sincèrement si je suis la personne qui doit pointer leurs mauvaises actions du doigt. On peut lire ce livre pour repenser l’éducation de nos enfants en effet, ou simplement notre manière de vivre avec les autres.

À travers de bons exemples, toujours tournés vers l’enfant, les autrices mettent en avant des manières de nous recadrer et de changer certaines façons de nous exprimer. Mais ça marche pour tout le reste. Les enfants veulent en effet nous copier, autant donner le bon exemple. Mais on peut le faire tous les jours, avec les gens de notre entourage. Famille, amis, collègues et connaissances.

Ce genre de livre n’est pas là pour vous faire la morale. Ils permettent de se rendre compte de certaines choses. Et des fois, ça nous concerne, d’autres fois non. Il n’est pas non plus conseillé de tout prendre au pied de la lettre. Il suffit de picorer les éléments qui vous parlent, ceux que vous vous voyez adopter. Le bonheur ne se trouve pas dans les livres. Il n’y a pas de recette miracle. Et pour l’éducation ou notre savoir-vivre en communauté, c’est pareil. Mais il peut y avoir de bons conseils, à appliquer selon notre entourage et notre manière de vivre avec eux.



Autrices : Jessica-Joelle Alexander et Iben Dissing Sandhal
Éditeur : JC Lattès
Collection : Parent +
Parution : 5 avril 2017
Pages : 235
EAN-139782709659338

1 commentaire:

  1. Moi qui n'ai jamais voulu mettre le nez dans un livre de développement personnel (ça ne m'attire vraiment vraiment pas), et bien je pense que je vais lire celui-ci suite à ta chronique !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...