mercredi 13 septembre 2017

Vers le minimalisme : les vêtements

Aujourd’hui je m’attaque au dressing. Ce dernier n’a jamais été très foisonnant. Mais j’étais la reine de l’achat impulsif, et de l’oubli dans la penderie de cet achat en question. Souvent, je trouve des pièces magnifiques en magasin, et une fois chez moi, je me demande bien quand et avec quoi je pourrais les mettre. Pour finir, elles restent pendues à un cintre, ou pliées en quatre pendant des mois.



Dernièrement, quand je me suis mise à penser zéro déchet, j’ai aussi pensé minimalisme. Et j’ai fait un super tri dans l’armoire. Ma grossesse m’a également fait voir que je mettais constamment les mêmes vêtements, et que ceux que je ne pouvais plus vraiment mettre durant cette période ne me manquaient pas. Un gros sac est enfin parti vers la Croix-Rouge, et j’y vois plus clair dans mon armoire.

Aujourd’hui, j’ai décidé d’arrêter d’acheter des vêtements. Ça semble un peu radical comme ça, mais finalement, ce n’est pas très compliqué. Je le fais sans m’en rendre compte depuis plusieurs mois. Quand il me manquera cruellement une pièce, je vais essayer de l’acheter soit en seconde main, soit neuve, mais fabriquée de manière plus éthique. Le but est de ne plus injecter de l’argent dans une pièce neuve et peu chère, qui va me lâcher au bout de quelques mois ou années. Les vêtements durables, quand on est un adulte, ce n’est pas de l’argent jeté par les fenêtres, au contraire. Selon notre métier ou nos activités, nous sommes assez grands pour prendre soin de nos affaires. Ces vêtements sont censés durer des années. Le fameux « je n’ai plus rien à me mettre » ne m’est plus arrivé depuis des mois. Maintenant, je connais mes envies et mon corps et je sais dans quels vêtements je suis bien, ceux que je peux mettre pour sortir, pour travailler, pour cocooner le dimanche chez moi etc. De chaque je ne possède plus que quelques pièces, et je m’en contente largement. Est-ce que la robe de la vitrine est vraiment nécessaire ? Elle est belle, mais j’en ai d’aussi belles dans mon armoire. Et finalement, si je n’y pense plus au bout d’une semaine, c’est qu’elle n’était pas assez belle, ou pas nécessaire à ma penderie.

L’impact ? Sur mon porte-monnaie, mon temps et la place dans mon armoire. Économie de temps et d’argent, et plus de place dans mon armoire pour y voir plus clair.


8 commentaires:

  1. Coucou Margaud ! C'est ce que je fais aussi à chaque changement de saison. J'ai récemment troqué mon armoire estivale, contre mes vêtements automnaux.

    Quand je ressortirai mes habits d'été, je ferai un tri, afin de savoir si je garde tel T-shirt, tel pantacourt, etc. Je garde un minimum, afin d'avoir juste de quoi changer de tenue au cours de la semaine ou en cas d'urgence/d'évènement important.

    Et c'est vrai que cela permet d'y voir plus clair ! Les vêtements dont on se sépare peuvent servir à d'autres personnes. De toute manière, lorsque je dois acheter de quoi m'habiller, en général tout vient des vide-greniers et brocantes. Ça arrive que j'aille en boutique, mais c'est très rare...

    Merci pour ton article :) À bientôt ! Bisous

    Sue-Ricette

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve ton choix très honorable! Personnellement pour les vêtements, je suis comme toi! Mon problème, c'est surtout les chaussures! Il faut que je réussisse à m'en séparer car au final je porte toujours les 3 mêmes.
    Merci beaucoup pour tes retours d'expériences qui me motivent à chaque fois!

    RépondreSupprimer
  3. J'approuve complètement ta démarche. Je salue toutes les initiatives qui visent à consommer moins, à réutiliser ou à réparer ! Pour ma part, je viens d'une planète inconnue : celle où on n'aime pas faire du shopping et où faire les magasins est une plaie... Ça ne m'empêche pas d'être féminine et coquette, c'est juste que je n'aime pas accumuler. Je donne régulièrement des vêtements (pas porté depuis plus de 3-4 ans? ça vire!), je ne garde que le nécessaire et ça me va très bien comme ça. Alors ça fait du bien de voir que certaines sont dans la même logique - même si ce sont d'anciennes shoppeuses reconverties !

    RépondreSupprimer
  4. Quelle coïncidence :) J'ai justement posté ce matin un article sur la surconsommation et l'achat compulsif. J'ai adopté le même mode de vie que toi ! Ça fait tellement du bien au moral. Moi c'était surtout les cosmétiques mon problème... Les vêtements moins. Et plus du tout maintenant (en plus ayant un ptit studio maintenant, c'était impossible d'en avoir trop et ça ne me manque pas du tout aussi)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne peux être que d'accord avec ta démarche. J'ai fait la même chose sous le coup d'un ras le bol. Et c'est peu dire le nombre de vêtements que je conservais sans jamais les mettre (depuis le lycée!!). Il m'arrive encore d'acheter des vêtements, mais c'est rare et généralement deux fois dans l'année. Mais là encore, cela me permets de donner régulièrement, à la croix rouge ou à Emmaüs. Si cela peut aider deux qui en ont le plus besoin. :)

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Margaud,
    j'aime beaucoup le principe et ta démarche! Je fais très régulièrement du tri dans toutes mes affaires (vêtements ou non) et ça me fait souvent un bien fou après avoir fait le grand ménage! Par contre j'aimerai bien comme toi, "commencer" un dressing de qualité et non de quantité. Mettre cher dans un vêtement est quelque chose qui me rebute encore, surtout quand on aime changer ou que le poids s'amuse à faire le yoyo..
    En tout cas merci pour cette série d'articles sur ton aventure vers le minimalisme, c'est inspirant d'avoir des avis à ce sujet.

    RépondreSupprimer
  7. Mes deux grossesses ont changé le regard que je porte sur les vêtements et maintenant je sais ce qui me va, je ne fais plus d'achat compulsif, je n'achète que quand je suis sur que ça me va et que je le porterai, idem pour les chaussures. Du coup j'ai beaucoup réduit mes achats. Par contre j'avoue qu'un après midi shopping de temps en temps fait partie des choses que j'apprécie vraiment et j'aurai du mal à ne plus le faire. Mais j'essaye de me limiter au changement de saison histoire de remplacer les trucs trop usés ou qui ne vont plus.
    Pareil pour mes enfants. J'avais essayé quelques mois le site tale me qui propose une location de vêtement éthiques pour enfants en payant un abonnement mensuel, mais je trouvais le choix limité. Ils le font aussi pour les vêtements de grossesse, là ça peut valoir le coup, vu que c'est pour une durée limitée.
    En tout cas j'admire ton investissement sur ce sujet :)

    RépondreSupprimer
  8. Je comprends cette envie de changement! Je viens de déménager, mon appart est presque vide. J'ai tellement trié, fais de cartons, donné, vendu, jeté... Evidemment je me créer un nouveau chez moi, mais je veux quelque chose de simple, minimaliste, et le plus possible sans déchets!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...